Contact

04 72 82 33 55

DU LUNDI AU VENDREDI - 9h00 à 17h30

Être rappelé Contacter un conseiller Nous écrire
01 53 21 24 24

Assurance multirisque officine

<

Choisir son assurance emprunteur : nos conseils

Acquisition de votre local professionnel (officine ou laboratoire), d’un bien immobilier, réalisation de travaux ou achat de matériel. Quel que soit votre projet, il est nécessaire de souscrire à une assurance emprunteur pour se protéger des aléas de la vie. Quelles garanties faut-il choisir en priorité ? Quels sont mes droits ? Voici quelques clés pour vous permettre d’y voir plus clair.

Elle est exigée par tous les organismes prêteurs : l’assurance emprunteur prend en charge en totalité ou en partie, le remboursement des mensualités restant dues en cas de décès, d’invalidité, d’incapacité de travail et/ ou perte d’emploi.

 

DES CONTRATS ADAPTÉS AUX PROFILS DES ASSURES

La Loi Lagarde du 1er juillet 2010 a ouvert les portes de l’assurance emprunteur à la concurrence. Dorénavant, vous pouvez souscrire une assurance emprunteur auprès d’un assureur spécialisé, ce qui représente de nombreux avantages.

Contrairement aux banques qui proposent généralement des contrats de groupe à tarif unique pour mutualiser les risques, les assureurs adaptent leurs offres au profil de l’assuré.
Les pharmaciens d’officine et les biologistes ont ainsi bien souvent tout intérêt à se tourner vers leur assureur pour bénéficier des meilleures garanties.
Grâce à la délégation d’assurance, les emprunteurs peuvent réaliser des économies allant jusqu’à 50 % du tarif proposé par leur banque.

 

OBTENIR UNE DÉLÉGATION D’ASSURANCE, C’EST SIMPLE !

L’emprunteur a la possibilité d’opter pour une « délégation d’assurance ». En d’autres termes, il est désormais libre de souscrire son assurance de prêt auprès de la compagnie d’assurance de son choix.

Seule condition : celle-ci doit présenter un niveau de garantie équivalent au contrat proposé par la banque. Votre banque ne peut pas vous refuser une délégation d’assurance. Il faut généralement commencer à lui en parler au moment de la négociation de vos emprunts.

Dans un deuxième temps, demandez des simulations distinguant les mensualités du prêt de celle de l’assurance, ainsi qu’un accord de principe écrit précisant la période de validité, le taux du prêt, de l’assurance et sa durée.

 

Bon à savoir  !